lundi 16 novembre 2015

Pink Diary ~ Jenny ~





Auteur : Jenny
Édition : Delcourt
Genre : Tranche de vie, Romance, école
8 Tomes, série finie



Résumé du tome 1 : « Kyoko Tominari découvre avec horreur que le garçon à qui elle avait tenté maladroitement de déclarer sa flamme quatre ans plus tôt sera dans son lycée à la rentrée. Elle voit d’un très mauvais œil Tommy agir comme si rien ne s’était passé. Sans compter qu’il lui présente sa petite amie qui, elle, n’a qu’une envie : devenir la meilleure amie de Kyoko !

La mort dans l’âme, Kyoko s’apprête à vivre une rentrée très mouvementée. »


Le blog accueille une nouvelle recrut mensuelle !

Bonjour à tous ! Je suis Clémence, lectrice chevronnée de 20 ans et amie de Caroline. J’aimerais contribuer à ce blog ponctuellement à ma manière en vous parlant surtout livres jeunesses et BD, mangas afin de pouvoir traiter d’encore plus de genres différents, et de partager avec d’autres lecteurs.


Mon avis général :
 
Ce manga shojo français a été une magnifique lecture lors de mon adolescence. Et il me paraît tout naturel d’en parler afin de peut-être pouvoir le faire découvrir ou bien de pouvoir en discuter. Cela va bientôt faire 4 ans que je ne l’ai pas relu et pourtant les souvenirs de ma lecture sont toujours aussi vifs !



Des sujets importants, graves et universelsliés à l’adolescence, à la construction de soi y sont traités : l’amour, l’amitié, l’école, les liens frères/sœurs, mais aussi le harcèlement scolaire, les troubles psychologiques,… Parfois même de façon très vive et violente. Notamment les dangers du harcèlement scolaire. Ce qui est très intéressant c’est que l’on développe le point de vue du harcelé et du harceleur. Et que rien n‘est stéréotypé, mais traité avec justesse. Il y a une vraie complémentarité dans l’histoire et tout un chacun peut s’identifier.

L’humour a aussi une place importante. Et c’et ce qui fait tout le charme de cette série. On peut passer du rire au larmes dans un même tome. La répartie de Kyoko est délicieusement drôle et les dessins sont au service de ce mordant. Il y a vraiment un juste dosage de l’humour, de la tristesse et de la colère.

L’histoire est cohérente et pleine de surprises. Vraiment on ne peut tout simplement pas imaginer les révélations qui sont faites au fil de l’histoire. Ce qui est très appréciable.

J’ai été touché par tous les personnages dont les sentiments et les caractères sont complexes et non vus et revus. Il y a toute une palette de personnages, tous sont développés, tous ont des problèmes à surpasser. Le cheminement du personnage principal n’est pas l’unique objet du livre. Cela rajoute encore à la richesse de l’histoire.

Conclusion :
  
Vous l’aurez compris, ce manga, en plus d’avoir été mon premier dans le genre, va au-delà du coup de cœur. J’ai appris énormément en le lisant sur la vie. Il n’y a rien de tout blanc ou de tout noir. Si les « méchants » sont ce qu’ils sont c’est peut-être pour certaines bonnes raisons. Il en va de même pour les « gentils », peut-être que ce trait de caractère cache un manque à combler, un besoin de reconnaissance ?





~ Voilà, j’espère que ce petit article vous aura plu ~



2 commentaires:

  1. Bonjour, je l'ai lu ainsi que les autres tomes, c'est juste génial !!Et bienvenue à Clémence :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment une saga magique !! :)

      Supprimer